Rechercher

L’importance du portage


On parle aujourd’hui de plus en plus du quatrième trimestre de grossesse. C’est d’ailleurs le titre du livre d’Ingrid Bayot paru en 2018. Elle y explique l’impact d’une grossesse sur le corps de la femme, mais aussi la relation du parent au nouveau-né. Pendant des mois, ce nouveau-né a été bien contenu dans sa bulle à chaleur constante. Ce besoin de contenance reste très fort après la naissance. Le bébé aura donc besoin d’être porté car il a besoin d’un temps de transition, de maturation pour s’épanouir et s’éveiller au monde tout doucement. Rappelons qu’il naît immature et dépendant. Cette immaturité et cette très grande dépendance obligent le bébé à s’attacher pour grandir. S’attacher lui est vital ! Or, aujourd’hui on le sait, les contacts directs, que permet notamment le portage, favorisent la sécrétion d’ocytocine, l’hormone de l’attachement et du bien-être. C’est finalement le concept du « continuum » expliqué par l’américaine Jean Liedloff dans un essai publié en 1975, livre qui fait toujours référence aujourd’hui. L’auteure y rappelle le besoin fondamental pour le bébé d’être au plus près de sa figure d’attachement et d’être porté, afin de s’adapter au monde en toute sécurité. Suffisamment confiant, le bébé se détachera alors par lui-même pour partir explorer son environnement. S’attacher pour mieux se détacher !


Les bienfaits du portage sont nombreux. Blotti tout contre son porteur, bébé sera au plus près des battements de son cœur, de sa respiration, sa voix, sa chaleur, il sera bercé au rythme des pas. Le porteur joue également un rôle de thermorégulateur. Bébé sera donc toujours à bonne température, et ce flux de chaleur aide aussi à apaiser les coliques des premières semaines. Bref... un bébé apaisé, un parent reposé... et c’est une famille plus sereine ! Alors, le portage oui, mais pas n’importe comment ! Le portage physiologique est le fait de porter son bébé tout en respectant le mouvement naturel de son corps, sa physiologie. Et le premier mode de portage dont nous disposons tous, ce sont les bras ! Différentes façons de porter sont possibles mais bébé doit toujours être maintenu par sa base (les fesses). Veillez également à l’arrondi naturel de son dos et au bon maintien de sa tête.


Vous pouvez utiliser un système de portage pour vous libérer les bras. Et c’est tellement pratique au quotidien ! Le parent répond au besoin de son bébé tout en continuant à vaquer à ses occupations, à s’occuper du grand frère ou de la grande sœur. Avec bébé en portage, les sorties sont plus faciles. Fini de s’encombrer avec une poussette, quel que soit le lieu de sortie, on passe partout ! En plus, bébé se sent plus rassuré des potentielles agressions de l’extérieur. L’hiver, bébé reste au chaud contre son porteur (plusieurs marques proposent des vestes de portage) ; l’été, optez pour une écharpe légère et aérée. Bébé doit être installé en position « assis-accroupi », parfois appelée position en grenouille, cette position qu’il prend naturellement quand vous l’installez contre vous. Pour un bon portage, rappelez-vous toujours des 6 règles d’or :

• dos arrondi

• genoux plus hauts que les fesses

• bassin légèrement basculé vers l’avant

• jambes écartées selon l’écartement naturel des hanches (cet écartement évolue avec l’âge de bébé, ne le forcez pas !)

• voies aériennes toujours bien dégagées

• placé à hauteur de bisous : vous devez pouvoir faire un bisou sur le crâne de votre enfant juste en baissant votre menton, sans forcer.


Le portage ne doit pas vous faire mal. Un système de portage bien placé et un bébé installé à bonne hauteur garantissent une bonne répartition du poids de l’enfant sur les deux épaules du porteur.

De nombreux systèmes de portage existent (écharpe, sling, rebozo, préformé, mei-tai, portage d’appoint,...). Renseignez-vous auprès d’une monitrice de portage dans votre région. Elle pourra vous présenter les différents modes de portage avec les avantages et inconvénients de chacun, et ainsi vous aider à trouver celui qui conviendra le mieux à vos besoins et envies, mais aussi à votre morphologie. Un atelier est vivement recommandé car un tuto sur internet ne suffit pas. La monitrice pourra vous guider dans l’élaboration de votre nouage, vous aider à réajuster l’installation de votre bébé pour vous assurer qu’il soit installé en toute sécurité, sans vous faire mal. Attention si vous souhaitez faire l’acquisition d’un porte-bébé préformé, assurez-vous qu’il soit bien physiologique. Votre bébé ne doit pas être suspendu à la verticale dans son portage (rappelez-vous des 6 règles d’or !). Mais là encore, une monitrice en portage pourra vous conseiller.


Sources : BAYOT, Ingrid. Le quatrième trimestre de la grossesse. Editions ÉRÈS, 2018, 288 pages LIEDLOFF, Jean. Le concept du continuum, à la recherche du bonheur perdu. Editions AMBRE, 2014, 224 pages

Mise en ligne par MATERIEL PEDAGOGIQUE MONTESSORI

Écrit par Pascale MARTRE

0 vue

Matériel Pédagogique Montessori

3 rue val de pré

47000 Agen

+33 (0)6 50 07 24 01

@ : contact@materiel-pedagogique-montessori.com

INFORMATIONS

PROFITEZ de nos bons plans !
Inscrivez-vous vite à la newsletter

  • Instagram
  • Facebook

© 2019 by Emilie BOUILLOT